Maman & Co

Blog familial, tests, jeux et bonne humeur

Voir la vie défiler…

14 Commentaires

C’est étrange comme certains faits de notre vie nous marque à jamais….

176690_un-panneau-indiquant-les-urgences-d-un-hopital

En faite tout a commencé le 30 juillet 2012, le jour de mon accouchement, un produit pour dilater le col un peu trop puissant pour ma puce, un accouchement express, un placenta qui ne voulait pas sortir qu’il a fallut aller chercher…bref je t’épargne les détails un peu beurk de l’événement…On m’a fait une révision utérine et hop tranquille…

Enfin ça c’est en théorie…

Durant mon séjour post natal à l’hôpital, j’ai eu d’énorme caillot…on m’a dit non c’est normal c’est dû à l’allaitement…Et puis les jours ont passé et m’a monté de lait ne s’est pas faite pourquoi? à ce moment là je ne le savait pas encore.

Bref les jours ont passé évidement sans montée de lait Soline ne grossissait pas et n’allait pas au mieux de sa forme…Et moi j’étais très fatigue, je passais mes journées à dormir…

Les semaines ont passé, Soline est passé au biberon car même avec un tire lait je n’avais pas eu de monté de lait…j’étais triste car pour moi l’allaitement j’y tenais.

Soline a eu 1 mois, elle allait de mieux en mieux, en revanche moi j’étais toujours énormément fatigué, pas de douleurs rien du tout mais sans force et j’avais beaucoup d’infection en tout genre panaris, angine…

A 1 mois et 20 jours, Soline a eu une forte fièvre, et là grosse angoisse, moi malade, elle malade, un jeudi soir hop aux urgences…

Elle fût hospitalisée pour la nuit…Moi malade, je n’ai pas pu rester le lendemain matin à la 1ere heure j’étais à son chevet.

Vers 11h je l’avais dans mes bras quand soudain je me suis levée et me suis mise à « pisser » le sang…Je suis passée d’un pantalon jean bleu à un pantalon rouge sang…J’appuie sur l’appel malade, ça n’a l’air d’affoler personne, on me donne de quoi me changer et mon homme arrive pour me ramener à la maison .

La journée passe, je me suis dit ça devait être le retour de couche…Soline a pu sortir de l’hôpital le soir.

Le lendemain médecin je lui explique ce qui s’est passé la veille, elle me dit que c’est sûrement dû à la pilule que je prends (cerazette pour celle qui connaissent)…

Le samedi hop ça a recommencé ouf j’étais chez moi, je ne m’affoles pas plus que cela puisque à l’hôpital personne ne sait affolé et mon médecin pense que c’est « normal ».

Le weekend passa comme cela…J’étais vraiment très fatigué mais rien de plus je ne saignais plus depuis le samedi après midi.

Le lundi se passa tranquillement, vers 21h, je venais de coucher les filles, je suis partie prendre une petite douche quand je me suis remise à saigner…Je me suis dit ça va passer mais non ça coulait comme un robinet que l’on oubli d’éteindre et des caillots énorme…J’ai commencé à paniquer, mon homme m’a apporté le téléphone, j’ai fait le 15 qui m’ont dit d’appeler directement le bloc obstétrical….Ce que bien sur je me suis empressée de faire…Je les entends encore me dire « attendez au moins 30 minutes si ça saigne encore vous nous rappelé on vous enverra une ambulance ».

J’ai dit à mon homme appel ta soeur et emmène moi aux urgences je n’attends pu…Vers 21h45 elle est arrivée, il pleuvait ce soir là mais malgré tout je crois que nous n’avions jamais roulé aussi vite.

Je me sentais faible très faible, j’avais juste envie de dormir.

Arrivée aux urgences, vers 22h30, en me voyant on m’a mise dans un fauteuil roulant et conduit tout aussi vite au bloc obstétrical.

Une interne à voulu me faire une échographie, comme elle n’arrivait pas à bien, elle a essayé de faire un touché du col qui était totalement bouché…Elle mit son spéculum et commença à ôter des caillots, je l’ai vu passer de la simple auscultation à l’état d’urgence…Un gynécologue est arrivé, puis une anesthésiste…on m’explique se qui était en train de ce passer, mon homme est à côté de moi bien moi serein que moi…J’ai même réussit à rire avec l’anesthésiste, j’ai beaucoup d’humour et la il valait mieux..

On me prépare en urgence pour le bloc, ma tension n’est pas bonne du tout…Ils veulent me faire une anesthésie générale mais dans mon état on m’explique que c’est impossible car bien trop risqué, je crois que je suis dans un état second car je n’ai pas peur, et pourtant je comprends les risques…Hop on me fait un rachi anesthésie vers 23h…

L’Anesthésiste est restée près de moi durant toute l’intervention à me parler, elle m’a expliqué dans les détails ce qu’il se passait, pourquoi on en était là…

J’entendais juste aspirer…j’avais envie de dormir…Vers 0h tout était terminé

On m’emmena en salle de réveil où mon homme m’attendais…Je voulais juste dormir, d’ailleurs je n’arrivais pas à ouvrir les yeux, j’entendais mais ne pouvais pas répondre.

Je crois que je suis arrivée dans une chambre du service vers 4h30 du matin…

Le lendemain, j’étais très très fatigué, l’interne est venue m’expliquer que tout c’était bien passé que je leur avait fait très peur…

Ce qu’il s’est passé c’est très simple…Lors de la révision utérine, un morceau de placenta est resté dans l’utérus, et comme si il y avait encore le fœtus, il s’est régénéré…et a grossi pendant presque 2 long mois…

L’interne m’a dit que j’ai eu beaucoup de chance, car 2 mois c’est juste énorme qu’il y aurait pu y avoir une infection de l’utérus et peut être même pire…

Je comprenais beaucoup de chose en même temps, pas de montée de lait, des infections à répétition, une fatigue extrême…

Je mettais des mots sur mes maux…

Je ne sais pas si un jour j’ai autant pleuré que dans cette période je pleurais tout le temps et ça a duré des semaines …Je n’arrivais pas à passer au dessus…Je faisais bonne figure devant les gens mais dès qu’ils tournaient les talons je pleurais.

On m’a même conseillé de porter plainte pour faute professionnelle…Mais ça aurait servi à quoi?

Personnellement si j’avais un conseil à donner à toutes les personnes en suite d’accouchement ce serait attention à ne pas prendre les caillots à la légère, ils ne sont pas tous annonciateur d’une mauvaise chose hein mais n’hésitez pas à insister auprès du personnel ..Ne faites pas comme moi attendre pour finir où et comment…?

3 ans jour pour jour, c’est à jamais gravé en moi cette peur de mourir, cette peur de ce dire, je viens de coucher mes filles, mes bébés, ma chair, mon sang mais peut être que c’est la dernière fois qu’elles me voyaient.

Quelques jours plus tard, mon médecin m’a demandé ce qui m’avait fait peur, si c’était la peur de perdre mon utérus…Et bien non j’ai juste eu peu de perdre ma vie…

Publicités

14 réflexions sur “Voir la vie défiler…

  1. Et bien c’est pas rien ce qu il t ai arriver ma mère c’est fais opérer et il lui on laisser une compressé à l interieur

    J'aime

  2. Ma mère une fois c’est fais opérer je me demande si c’est pas à la césarienne il lui on oublier une compressé à l intérieur il l on reopérer plusieurs mois après quand il s en sont appercu.ce que tu as vécu est très dure surtout après un accouchement même si c’est loin derrière je comprend que tu oublie pas bon courage bibiche

    J'aime

  3. Wow…je n’ai pas de mots… Tu as bien raison de prévenir les futures accouchées, il faut se faire confiance et insister auprès du personnel médical.
    J’ai, à une autre échelle, eu un souci après mon accouchement, un interne en gynéco m’a examinée et a décrété que je n’avais rien. Alors que je me tordais de douleur. J’ai pris rdv avec ma sage-femme libérale et il s’avérait que j’avais une infection du col carabinée…
    Enfin, j’imagine à peine la peur que tu as eue – et que tu as encore- j’espère sincèrement que ça va aller mieux 🙂

    J'aime

  4. Hallucinant cette histoire.
    Comme quoi il faut être très prudent et surtout écouter notre corps parfois le personnel soignant n’ai pas très regardant sur la sante de leur patiente.
    J’imagine bien ta peur .
    Tu as une bonne étoile qui veille sur vous.

    Aimé par 1 personne

  5. Oh la frayeur que tu as du avoir

    J'aime

  6. Quel frayeur… J’ai moi aussi eu de gros soucis après l’accouchement de mon deuxième… Un morceau de placenta oublié, qui a eu de graves conséquences… 3 semaines d’hospitalisation, une partie en réanimation, pronostic vital engagé… Un allaitement arrêté du jour au lendemain quand mon bébé avait 1 mois… A cause de ce morceau de placenta, j’ai fais une phlébite bilatérale étendue jusqu’a la veine cave, et les antibios qui ont servi à soigner l’infection à l’utérus, m’ont valu 2 maladies de peau assez graves (syndrome de lyell et PEAG). 2 ans et demi après je suis toujours sous anticoagulants… Esperons que ça s’arrête bientôt…

    J'aime

  7. Pfiou c’est flippant de voir comment personne n’a réagi plus tôt, des professionnels pourtant ! Quelle histoire… En tout cas moi qui attends mon premier j’en prends de la graine crois-moi !!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s